Poivre sauvage de Madagascar

Poivres sauvage Malgaches

Le Voatsiperifery ou Poivre sauvage

Vous trouverez ici tous les poivres Malgaches disponibles à la vente dans notre boutique.

Cette catégorie regroupe nos différents poivres de Madagascar.

Poivre Sauvage Voatsiperifery noir, blanc ou poivre noir lourd.

Détails

Un condensé d’arômes sauvages

Mada Spicy vous invite à sublimer vos plats et desserts avec son poivre sauvage voatsiperifery endémique de Madagascar. Plus aromatique que piquant, il dégage au nez des éfluves de bois et d’agrumes. Épice phare des exportations malgaches, le poivre sauvage est sans doute l’un des meilleurs poivre au monde.

Son histoire

Le voatsiperifery de Madagascar est le seul poivre à pousser naturellement dans la forêt primaire Malgache. Il n ‘est pas cultivé par l’être humain d’ou son surnom de « poivre sauvage » mais sa liane évolue à sa guise plutôt dans les régions du sud-est de l’île sur divers arbres pouvant atteindre vingt mètres de haut. Pendant la saison de récolte, les courageux villageois malgaches prendront tous les risques pour aller cueillir les grappes de poivre sauvage à la main en grimpant sur les arbres tuteurs à des hauteurs parfois vertigineuses.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le poivre sauvage je vous invite à consulter ces deux liens :

« L’histoire de poivre sauvage » et « Le poivre sauvage de Madagascar »

Conseils d’utilisation

Le poivre sauvage de madagascar s’utilise plutôt en touche finale que pendant la cuisson. Passez un peu de voatsiperifery au pilon ou au moulin sur vos plats et la magie opère… Il s’accommode avec la plupart des aliments et certains grands chefs adorent l’associer au chocolat.. Personnellement, je vous conseille vivement une touche de poivre sauvage sur les huîtres accompagnées d’un simple filet de citron…. c est une merveille !!

Notre garantie qualité

Mada Spicy a sélectionné pour vous les plus belles baies de poivre sauvage à la main avec un triage et un calibrage très strict.

Vidéo

La découverte du poivre sauvage dans la forêt de Moramanga.

 

LE POIVRE  SAUVAGE  DE  MADAGASCAR

Un poivre aux différents noms..

 On l’appellera « Tsiperifery » ou « voatsiperifery » ou encore «  piper borbonense ». Disons que « poivre sauvage » sera un peu plus facile à retenir…

Ou le trouver ?

 Un poivre à queue de nature sauvage endémique à Madagascar non cultivé dont la fructification s’étale de juillet à avril selon les régions. Certains ont essayé de le cultiver mais sans résultat de fructification à ce jour. On trouve le poivre sauvage voatsiperifery en forêt dans des endroits humides tels que bas fonds à proximité des ruisseaux.

Seule l’île rouge (surnom que l’on donne à Madagascar) bien connue dans le monde pour la qualité exceptionnelle de ses épices exploite et commercialise cette épice sauvage.

Critères de qualité

 La qualité du poivre voatsiperifery a pour critères principaux le calibre et la teneur en humidité. Il doit être gros avec un faible taux d’humidité tout en présentant au toucher une certaine résistance au craquement. Gustativement, il doit dégager en bouche une explosion de saveurs plutôt que du piquant. Chacun aura sa propre interprétation des saveurs que le poivre sauvage voatsiperifery de Madagascar dégage et c’est d’ailleurs ce qui en fait toute sa magie.

D’un point de vue visuel les goûts diffèrent selon les clients. Certains préfèreront le poivre sauvage à dominante rouge oscillant entre l’orangé et le rouge sombre et d’autres estimeront que le noir est préférable car plus homogène à l’œil.

 De la cueillette à l’exportation

 Les courageux cueilleurs capables de monter à mains nues sur les arbres tuteurs de la liane qui peuvent atteindre une vingtaine de mètres de haut sont issus des villages proches de la forêt primaire. Les espèces tutrices les plus répandues sont le tavolo, le bambou et le mokaranana. Ils partent en général pour quelques jours en forêt et dorment sur place. Ils marchent de deux à six heures par jour pour atteindre les zones où le poivre sauvage est présent.

Leur récolte sera ensuite revendue aux collecteurs sur les marchés qui se chargent de regrouper et de stocker les lots de poivres frais des différents cueilleurs.

Ces collecteurs se chargeront de l’étape séchage et de nettoyage du voatsiperifery très variable allant entre 4 à 30 jours selon la technique et les conditions climatiques du moment. Le poivre sauvage sera enfin revendu aux exportateurs qui effectueront le contrôle qualité, le tri et le conditionnement en gros du poivre sauvage selon un cahier des charges très rigoureux afin de garantir un produit de haute qualité pour l’exportation.

 L’engagement Mada Spicy

 C’est avec ces exportateurs, également triés sur des critères de productions qui vont dans le sens des bonnes conditions de vie des paysans et de leur famille favorisant un système d’agriculture durable et équitable que Mada Spicy a choisi de s’associer afin de vous fournir un poivre sauvage de qualité et de traçabilité incomparable à découvrir dans notre catégorie « poivre sauvage »

 

 

Le Voatsiperifery ou Poivre sauvage de Madagascar est un poivre rare.

On ne le trouve que dans certaines régions de Madagascar, et encore il n’est pas cultivé, mais il prospère uniquement à l’état sauvage, comme 

le dit bien son nom.

La liane du Piper Borborense, sur lequel ce poivre fructifie s’enroule solidement à des hauteurs vertigineuses autour des géants des dernières

forets primaires de l’île Rouge.

Les populations Malgaches vivant aux abords ce ces forets connaissent bien les lieux ou cette liane prospère et prennent tous les risques pour le 

récolter, grimpant à des hauteurs impressionnantes pendant la période de  fructification qui s’étale du mois d’avril au mois d’octobre.

Les courageux cueilleurs, souvent paysans ou forestiers peuvent en récolter jusqu à 5 kg par jour et c’est sur les marchés locaux que les collecteurs

rencontreront les cueilleurs de manière régulière pendant la période de la récolte. Ils rachèteront ainsi au jour le jour les récoltes, remplissant petit à 

petit leurs sacs en jute avec le poivre sauvage frais.

Bien souvent ces collecteurs effectuent eux même le séchage du poivre sauvage en étalant les baies au soleil. Cette phase peut durer une semaine

entière. Au cours du séchage le poivre sauvage ou voatsiperifery perdra 90 pour cent de son poids initial.

Quand on connait son histoire on comprendra mieux son prix et l’intérêt croissant que lui porte les professionnels de la gastronomie.

Rare et sauvage, ce poivre, véritable trésor de la nature se révèle également un poivre envoûtant, presque addictif tant au niveau du nez

que de la bouche.

Il est plus doux que le poivre noir, apportant une sensation de chaleur qui dure plutôt que du piquant. Son parfum est fruité et intense.

Une fois en bouche, son extraordinaire saveur se prolonge délicieusement.

Laisser un commentaire